Coutumes Elysiannes

Les coutumes d’Elysios renforcent l’identité du Royaume. Ainsi, chaque tradition apporte une diversité culturelle entretenue par les elysians depuis des millénaires.

 

1°) Mode vestimentaire :

Toges elysiannes
Dessins de toges utilisées au Premier Cycle

La tenue traditionnelle en Elysios est la toge. Elle se porte autant par les hommes que par les femmes, même si elle n’a pas la même coupe.

Chez les hommes, elle se compose d’une pièce en tissu rectangulaire, repliée de façon multiples, de sorte à épouser le corps. Elle s’enfile comme une robe mais nécessite pour être conçue, d’avoir les mensurations définitives de l’individu. La partie haute est une tunique proche de la peau, couvrant le torse et le dos. La partie basse, évasée, arrive, en général, au haut des chevilles.

Chez les femmes, la pièce de tissu est également rectangulaire mais plus longue. Une tunique un peu plus ample est conçue pour le haut, de sorte de ne pas trop serrer la poitrine. La toge possède une ceinture qui vient cintrer la taille. Sur la partie basse, elle tombe en dessous du genou.

Les toges se portent avec des broches dorées ou argentées. Ces broches sont purement décoratives et positionnées bien souvent au niveau des “accroches”, pour donner l’illusion qu’elle maintiennent le vêtement en place.

Les elysians se chaussent de spartiates en cuir. Plus les spartiates remontent le long de la jambe, plus l’individu indique son désir sexuel.

Il existe des couleurs diverses et variées. En règle générale, les coloris permettent d’authentifier la caste d’appartenance :
– le vert pour les Hoplios,
– le bleu/violet/cyan pour les Lumios,
– le marron clair et le gris pour les Plebios,
– le noir et le marron foncé pour les Ethios,
– le rouge pour les Dios.

Toutefois, d’autres tenues vestimentaires existent mais elles sont spécifiques à chaque caste et font davantage office de tenues de cérémonie. Seuls les Hoplios font exception à cette règle puisqu’ils portent une armure, taillée selon leur morphologie.

 

2°) Rituels :

Les coutumes quotidiennes sont nombreuses et ce dans tous les domaines. Les rituels ne sont pas à confondre avec les rites. Ils ne sont pas sacralisés par la religion mais ils découlent de lointaines traditions. Parmi les plus courants, on retrouve :

  • le rituel de l’Eclipse : à chaque éclipse lunaire ou solaire, les elysians réalisent un concours sportif. L’individu qui réussit toutes les épreuves en premier, avant la fin de l’éclipse, gagne un prix (la plupart du temps une médaille).
  • les Jeux Gémellaires : ils sont organisés entre Elysios et Abalecon tous les deux ans. Véritable compétition, elle comporte des épreuves physiques mais aussi intellectuelles.
  • le rituel de la Pleine Lune : parmi les coutumes elysiannes, on peut noter ce rituel qui consiste à dormir les fesses nues lorsqu’il y a une nuit de pleine lune afin d’améliorer sa fertilité.
  • le rituel du Chat tondu : une fois par an, les elysians procèdent à un concours pour choisir le chat au poil le plus beau. Celui-ci ne gagne rien… hormis le droit de garder ses poils, car tous les perdants sont tondus.
  • la course aveugle : après chaque naissance, les proches ont pour tradition de se bander les yeux et de courir partout. Le but est, bien souvent d’arriver en premier à un point donné, pour remporter le droit de porter l’enfant dans ses bras. Ce rituel, bien que drôle a été formellement déconseillé, récemment, par le Couple Royal car beaucoup trop dangereux. Certains irréductibles continuent toutefois à le pratiquer mais à leurs risques et périls.

 

3°) Éducation :

L’éducation des enfants se déroule en plusieurs étapes :

  • l’apprentissage (de 0 à 8 ans) : il est assuré par les parents et par les autres adultes. L’enfant apprend à lire, écrire, compter, il s’ouvre à l’histoire, à la géographie et à la vie publique.
  • l’assimilation (de 8 à 15 ans) : à son huitième anniversaire, l’enfant rejoint la caste avec laquelle il a le plus d’aptitudes et qui nécessite des effectifs. Il y poursuit son éducation, coupé de tout contact avec ses parents.
  • la sublimation (de 15 ans à 22 ans) : après avoir été assimilé à sa caste, les aînés accompagnent l’adolescent dans ses tâches quotidiennes. Il parfait alors son éducation.

 

4°) Funérailles :

Les coutumes funéraires sont rares. Toutefois, elles restent identiques à chaque disparition.

A la mort de l’individu, on le drape dans un onguent de conservation. Ainsi, seul son visage est visible, le reste de son corps est protégé par le tissu.

On expose le corps pendant trois jours, dans sa demeure où il peut recevoir la visite des autres habitants.

Au terme des trois jours, on célèbre le Rite de Réincarnation. On incinère alors le corps lors de somptueuses festivités.

Les elysians considèrent que les cendres n’ont pas leur place dans une urne. Par conséquent, ils sont ainsi nombreux à vouloir une dispersion dans les terres du Royaume.

Afin d’honorer la mémoire des défunt(e)s, la famille et les proches possèdent un terminal de recueillement dans le Grand Mausolée. Ce terminal contient la puce électronique qui a accompagné l’individu de son vivant et qui peut, par projection holographique remémorer aux gens le souvenir et les meilleurs moments du disparu. Par ailleurs, on grave le nom de l’individu sur le Grand Mur des Âmes.

 

5°) Coutumes juridiques :

En Elysios, les coutumes juridiques sont simples :

  • nul ne juge pas un enfant, sauf si celui-ci a tué.
  • la peine de mort s’applique systématiquement pour les crimes.
  • l’ appel d’une décision de justice est impossible.
  • on ne présume pas de la culpabilité de quelqu’un tant que le Premier Tribunal ne l’a pas actée.

 

6°) Sexualité :

Coutumes sexuelles et orgies
Orgies

En Elysios, la sexualité n’est pas normalisée. Donc, elle se perçoit comme un plaisir commun. Chaque individu a donc deux vies en parallèle : l’une sentimentale, par le biais de son couple et de sa famille, l’autre purement sexuelle, par le biais de partenaires du même sexe.

Les Elysians s’adonnent donc fréquemment à des ébats homosexuels. L’accouplement ne peut en effet intervenir que pendant le Rite de Conception afin d’assurer la régulation de la démographie. Le fait de s’accoupler avec une personne du sexe opposé en dehors de ce rite est un crime passible de la peine de mort.

Le sexe est rarement bridé et les orgies sont très courantes. D’ailleurs, les pratiques dépassent souvent l’imagination. En revanche, la sexualité elysianne proscrit :

  • le viol,
  • la pédophilie*,
  • la zoophilie,
  • la nécrophilie,
  • la scatophilie.

* La pédophilie est le fait d’avoir des relations sexuelles avec des enfants. Si on l’interdit et qu’on la condamne, on considère néanmoins que dès l’instant où l’adolescent a fait son Rite d’Appartenance (en principe à l’âge de 15 ans), il est un jeune adulte et peut donc avoir des relations sexuelles.

Il faut noter que les elysians peuvent avoir des relations sexuelles avec des étrangers, tant que celles-ci ne visent pas à procréer.

 

Revenir au portail Culture

Retrouvez aussi d’autres informations sur le Gazdajegot.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Haut de page
Aller à la barre d’outils